Les 5 fermes collectives près d’Imerimandroso : une réussite et une fierté !

Parmi les projets Marcq-Madagascar majeurs ces dernières années,  il convient d’insister sur la mise en place entre 2010 et 2016 de 5 fermes collectives près d’Imerimandroso non loin du lac ALAOTRA.

Ce projet de développement rural est une réussite. C’était un programme ambitieux étalé sur plusieurs années qui trouve aujourd’hui tout son sens.

Le travail engagé avec passion par 2 membres Dominique et Philippe porte aujourd’hui ses fruits.

Nous avons financé à chaque phase l’achat de zébus (1 zébu=300€), de charrue, de charrette, de semences, la construction d’une salle commune, lieu de rencontre apprécié des villageois. On y donne des cours de tricot, de chant. Les parents d’élèves se réunissent.

villageois est effective. Le partage des semences avec d’autres paysans est régulier.

C’est le « fiavanana », le fameux lien social malgache autour de l’entraide et de la solidarité.

Chaque phase concerne en moyenne 4 ou 5 familles. Au total, cela représente aujourd’hui 40 adultes et 75 enfants, soit 115 personnes.

Ces familles vivent aujourd’hui dignement, leur quotidien s’est amélioré.

Ici, c’est l’achat d’un veau ou d’un cochon, c’est la scolarité pour les enfants, l’envoi d’une fille à l’université. Là, c’est l’emploi d’un journalier, l’achat de terre pour la riziculture ou l’agrandissement de la Maison. On peut même manger de la viande de temps en temps.

C’est aussi la mise en culture d’autres céréales (maïs, arachides, haricots verts, etc.). Le gros problème rencontré est la sécheresse qui impacte lourdement sur les rendements du riz. Il faut donc diversifier les cultures…

Des poulaillers ont été construits dans ces villages grâce aux dons de particuliers.

Quel beau succès et quelle fierté!

Vous devez être connecté pour publier un commentaire